Les Eclaireurs Evangéliques de France

L’association des Eclaireurs Evangéliques de France (EEF) est un mouvement de scoutisme protestant évangélique qui accueille des enfants et des jeunes sans distinction sociale, politique ou religieuse. Son but est de contribuer au développement et à l’épanouissement global du jeune, par la pratique d’un scoutisme fondé sur celui de Baden Powell.
Nous comptons aujourd’hui plus de 850 membres engagés dans les groupes locaux répartis sur toute la France.L’ensemble du mouvement est structuré en 4 niveaux : équipe nationale, équipe provinciale, groupe local, unité (louveteau, éclaireur, routier,..).

A travers le scoutisme, les EEF veulent être une école de vie, ouverte à tous, pratique et visant à édifier l’individu dans son entier.

Les EEF sont :

  • membre de l’UFCV (Union Française des Centres de Vacances),
  • membre du CNEF (Conseil National des Evangéliques de France)
  • membre de la FSEF (Fédération du Scoutisme Evangélique Français)
  • agréés Jeunesse et Education Populaire
  • déclarés en tant qu’association loi 1901 à la préfecture de la Drôme depuis 1998.

Notre règlement intérieur

Règlement Intérieur (15-06-2014) (format pdf)

Notre pédagogie

Nos buts

Nous suivons les cinq buts du scoutisme tels que définis par Baden Powell, à savoir:

  • la santé
  • la personnalité
  • le savoir-faire
  • le service social / civisme
  • le sens de Dieu

(voir l’article « Découvrir le scoutisme » pour plus de détails).

Nos moyens

LA REGLE DE VIE
Chaque branche d’activités est régie par une règle du jeu (la « loi ») dont les articles sont adaptés à chaque tranche d’âge. Les valeurs du scoutisme sont représentées au travers de cette loi. Les jeunes, volontaires, s’engagent à la respecter par une « promesse », là encore aux exigences graduelles. Cette volonté individuelle de la respecter fait le ciment de toute activité.

LE SYSTEME DES EQUIPES
Dans chaque branche d’activités, les jeunes sont regroupés en équipes stables (tribus de loustics, sizaines de louveteaux, patrouilles d’éclaireurs ou clans d’éclaireuses, équipe de routiers) de 6 à 8 jeunes. Dans chaque équipe, chacun a un poste de responsabilité graduelle précis, permettant une progression personnelle. Avec la règle de vie, c’est le moteur principal de la pédagogie scoute. Le jeune vit comme un grand honneur cette confiance qui lui est faite et apprend ainsi à devenir responsable dans les grandes comme dans les petites choses de la vie.

LE JEU, L’AVENTURE
«Rien n’est plus haut que le jeu dans l’azur de l’expérience», écrivait Rabindranāth Tagore. Les enfants apprennent et se construisent par le jeu, les adolescents ont besoin de vivre l’Aventure : les activités proposées répondent à ce besoin. Cette motivation par le jeu est un moteur pour la progression et s’inscrit tout au long de la pédagogie.

LA NATURE
Au travers des activités proposées, les jeunes apprendront à découvrir, à connaître, à aimer, à respecter et à protéger la nature, à préserver leur environnement. Ils sont donc naturellement plus sensible et enclins à mettre en pratique ce que notre société appelle « une politique de développement durable » qui n’est autre que le respect de notre planète. La nature reste par ailleurs le meilleur moyen pédagogique pour la formation des jeunes.

LES CAMPS
Week-ends, mini-camps tout au long de l’année, ou camps de deux semaines en été permettront une mise en pratique de tout ce qui aura été appris sur le plan des techniques comme de la vie en collectivité.

Nos valeurs

L’EXEMPLARITE

La pédagogie par l’exemple : on retient et on intégre beaucoup mieux ce que le voit faire que ce que l’on entend. L’adulte responsable de jeunes se doit d’être un modèle dans les valeurs que nous prônons. Cela implique d’être un modèle empreint d’humilité en reconnaissant ses propres limites.

LA CONFIANCE
Notre responsabilité est de créer et entretenir un climat de confiance réciproque entre les jeunes et les adultes, permettant à chacun de s’épanouir et mettre ses qualités en avant.

L’INTERET
Encourager la curiosité et susciter l’intérêt pour tout. Un préalable : soyons nous-mêmes des «passionnés» ! Un scout reste curieux et ouvert sur le monde, son sens critique aiguisé pour lui permettre de faire ses propres choix de vie.

LA RESPONSABILISATION
Le jeune, se verra confier des responsabilités réelles, à la mesure de ses capacités, dans sa «tribu», sa «sizaine», sa «patrouille» ou son «équipe», mais aussi dans le groupe en général. Le cadre bienveillant, les valeurs et des relations de confiance sont un pré-requis à cela.

LA PARTICIPATION ET LA CONCERTATION:
Tenir compte de ce que sont les enfants, prendre en compte leurs besoins premièrement, et leurs désirs ensuite. Le scoutisme est probablement le mouvement éducatif le plus impliqué et le plus efficace dans ce domaine. Il en a d’ailleurs fait la preuve en bientôt un siècle d’existence.